Voila maintenant deux ans que le marché du manga en France continue de progresser après quatre années à la baisse. Déjà en 2015, les ventes de manga avaient augmenté de 6% mais 2016 a été plus faste encore avec 10% d’augmentation et 13,6 millions d’exemplaires vendus.

2016 : une très bonne année pour le manga en france

On peut remarquer que si les Shonen, les Kodomo et les Seinen se vendent mieux qu’auparavant, le Shojo et le Josei marchent moins.

Shonen, Kodomo, Seinen, Shojo, Josei

Mais que signifient ces noms japonais ?

Ils se rapportent tous à un type de public ciblé par un manga.

Le Kodomo (enfant) a pour cible les plus jeunes. On compte Pokemon, Hamtaro ou Yokai Watch comme représentants.

Le Shonen (littéralement petit garçon) est un type de manga dont le public visé est l’adolescent garçon. On retrouve entres autres One piece, Naruto ou Fairy Tail.

Le Seinen (jeune homme) se caractérise par des intrigues plus complexes, plus violentes et plus graves. Akira, Coq de combat ou encore tueur résument bien ce style.

Le Shojo (jeune fille) est le pendant féminin du Shonen, les adolescentes sont visées par ce genre et elles peuvent lire Fruit basket ou Love Hina par exemple.

Le Josei (jeune femme) est quant à lui le Seinen féminin. Le public des jeunes femmes est visé avec des intrigues romantiques et des grandes histoires d’amour. Danse vers les étoiles et Nonamour résument bien ce genre.

Evidemment, il s’agit d’un public cible mais chacun peut lire n’importe quel style de manga. Les femmes se passionnent tout autant pour Fairy Tail ou Death Note que les garçons ont lu Sailor moon à l’époque.

Treize éditeurs se partagent 99% du marché

En France, 19 éditeurs existent officiellement mais seulement 13 se partagent 99% du gateau.
Il s’agit dans l’ordre de :

Les treize qui font le manga en France

Une série d’articles intitulée « Les treize qui font le manga en France » sera prochainement publiée sur PIX GEEKS afin de présenter chacun de ces éditeurs ainsi que les mangas phares de leurs catalogues.

Un article sera également rédigé pour présenter Ankama Editions, qui certes ne fait pas partie des éditeurs les plus puissants mais qui progresse d’année en année et possède un catalogue très intéressant.

Ce sera l’occasion de découvrir ou de redécouvrir des mangas passionnants et qui sait, de faire augmenter encore le nombre d’exemplaires vendus en 2017.

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here