“Good morning Vietnam” comme le disait Robin Williams en 1987. Outre les magnifiques paysages et la chaleur exceptionnelle du Sud-Asie, j’ai pu découvrir au gré de mes promenades de belles choses venues du Japon. Et l’on commence tout de suite avec un bar à ramen.

bararamen

Goku Raku, le ramen bar au nom bien attrayant

Situé tout près du Ben Thanh market ( haut lieu d’échange commercial pour touriste ) se trouve le Goku Raku Ramen.

La façade ne paie pas de mine, mais le nom et la carte à l’extérieur attirent l’œil. En bon fan de Dragon Ball, on rentre forcément dans ce temple gastronomique.

On y est reçu très poliment, état d’esprit propre à l’Asie en général, et vite installé. La carte nous est servie et l’on vous informe qu’un cocktail est offert gratuitement… Enfin, il y a juste un petit jeu à faire pour que ce soit gratuit : aller sur Facebook et mettre une note de 5 étoiles et la boisson sera à vous. N’ayant rien contre cette pratique, je m’exécute.

carte_goku_ramen

Sur la carte, plusieurs formules. Comme tout au Vietnam, rien ne coutait plus de 5€. D’ailleurs, ça doit être le prix que j’ai payé avec l’ajout de quelques ingrédients ( uzumaki et œufs ).

ramenuzumaki

Takoyaki, le pouvoir du poulpe

Et donc le jour d’après, à force de promenade, je tombe sur un petit commerce de Takoyaki.

okonomiyaki

La présentation se fait dans une boite en carton toute “choupie”, ornée d’un poulpe.

Quant au contenu, on retrouve une recette très banale de Takoyaki. Malheureusement pour moi la serveuse a eu la main lourde sur le ketchup et la mayo. La bonite séchée était elle aussi trop présente mais n’allons pas nous plaindre, pour un plat non local, c’était assez réussi dans l’ensemble.

takoiyaki

Des goodies presque gratuits

Finissons sur une note non culinaire avec un passage rapide dans un manga shop. J’ai eu le plaisir de tomber sur ce death note, obtenu pour la modique somme de 4€.

deathnote

Les règles y sont inscrites en anglais et en japonais sur des pages noires. Les pages blanches sont quasi toutes libres, excepter quelques-unes griffées par Light.

Dans quelques mois je repars en Asie, direction les Philippines où la culture japonaise est aussi très présente malgré les assauts de la mode coréenne qui se développe de plus en plus.

goku autre manga

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here