Les sabres japonais ont une signification très profonde pour les Japonais, et leur fabrication est une pratique qui remonte à plusieurs siècles. C’est un long processus qui demande une grande concentration et beaucoup de patience. Il est important de bien comprendre quelles en sont les étapes avant de choisir pour vous meme un sabre, y compris s’il n’est destiné à qu’a etre un objet décoratif.

La fabrication de sabre japonais suit un processus long et minutieux

Les sabres japonais sont des objets très précieux qui demandent beaucoup de temps et de patience à fabriquer. Le processus est long, mais il est nécessaire pour créer un sabre durable et fonctionnel qui sera utilisé pendant des années. La fabrication traditionnelle d’un sabre japonais peut prendre plusieurs semaines, voire plusieurs mois, selon le type de sabre que l’artisan veut créer.

  • Seppa pour sabre japonais "Petites dents"
    Pièces détachées pour katanas et iaïtos : entretoises en laiton situées entre la tsuba et l'habaki et entre la tsuba et le fuchi. Compatibles avec notre gamme de katanas aiguisés et de iaïtos (peut nécessiter une adaptation à la forme de la soie de la lame). Livrés par 2.  
  • L'esprit Zen dans la pratique du sabre japonais
    L'esprit Zen dans la pratique du sabre japonais Michel Coquet a passé cinq ans au Japon ce qui lui a permis d'approfondir les différents systèmes de pensée, tout en pratiquant différentes disciplines martiales. Il a écrit parmis plusieurs dizaines de livres, celui-ci qui retresse son expérience au Japon. "Le sabre, emblème national et divin au Japon, fut très tôt un attribut des divinités bouddhistes et sa fabrication l'objet d'un véritable rite. Discipline efficace de combat du samouraï, l'art du sabre est devenu un art d'auto-réalisation. Cet ouvrage retrace l'expérience de l'auteur au Japon auprès du maître Takeuchi dont l'enseignement visait à faire atteindre l'état mental de non-réflexion, le mushin. Les instructions exceptionnelles de ce maître authentique représentent un véritable trésor de sagesse pour tous ceux qui aspirent à la paix intérieure comme but de leur existence. Cet enseignement s'adresse à l'esprit et constitue en ce sens une méthode efficace pour tous les chercheurs de vérité, quelle que soit la discipline choisie pour y parvenir. Un ouvrage fondamental pour les pratiquants d'arts martiaux comme pour ceux engagées dans la voie du zen." Caractéristiques: 233 Pages ISBN-10 2846173834 ISBN-13 978-2846173834 Dimensions ‏ 21x2x14 cm Éditeur ‏ BUDO (18 novembre 2016) Auteur MICHEL COQUET

Comment bien choisir son sabre japonais ?

La fabrication du tamahagane, un alliage d’une extrême dureté

Les sabres japonais sont traditionnellement fabriqués en acier forgé. Les artisans traditionnels optent généralement pour du tamahagane, un alliage d’acier spécialement conçu pour fabriquer des lames de qualité supérieure.

Utilisé depuis plusieurs siècles, le tamagane est considéré comme le matériau le plus noble pour la fabrication d’armes telles que des sabres ou des katanas. Il est fabriqué à partir de noir charbon de bois chauffé à des températures extrêmement élevés qui peuvent atteindre 1800 °C.
A cette température, le charbon de bois fondu se combine au fer, ce qui forme une barre composite appelée tama-hagane. Une fois refroidi, cette alliage est d’une extrême dureté.

Le forgeage et la trempe de la lame

Une fois que l’acier est prêt, la lame elle-même peut alors être forgée par un maître forgeron qualifié, processus qui prend généralement entre quatre et six mois pour obtenir une lame de haute qualité.

L’artisan forgeron va dès lors chauffer l’acier afin de lui donne sa forme définitive. Il est ensuite trempé dans de l’eau ou de l’huile afin de le rendre plus dur.

La lame de sabre va etre plongée dans une solution d’huile chaude et etre laissée à tremper pendant plusieurs heures. Ce bain d’huile a pour but de protéger la lame du sabre contre la corrosion, de lui donner une patine unique et surtout une durabilité à toute épreuve.

Les étapes de finition du sabre

Une fois que le sabre est forgé et trempé, l’artisan le polit et le meule afin de lui donner sa forme et sa finition définitives. Il va ensuite affûter la lame et vérifier son tranchant et une fois que le tranchant est satisfaisant, y ajouter des détails décoratifs.

Comment choisir son sabre japonais ?

Les sabres japonais, ou katanas, sont des armes à la fois esthétiques et précises qui ont été utilisés par les samouraïs pendant des siècles. Depuis leur création, ils ont évolué pour devenir un symbole d’honneur et de prestige en Asie. Si vous êtes intéressés par l’acquisition d’un katana authentique, mais que vous ne savez pas par où commencer votre recherche, examinons certains des facteurs à prendre en compte avant d’acheter un sabre japonais.

Quel style de sabre choisir ?

Avant toute chose, il est important de comprendre que les sabres peuvent être regroupés selon plusieurs styles différents. Chaque style a ses propres caractéristiques et est spécifique à une époque particulière de l’histoire japonaise.

Comment bien choisir son sabre japonais ? #2

Les principaux styles sont :

  • le Tachi
  • le katana
  • et le Wakizashi

Chacun d’eux peut être transformé en un autre style selon la manière dont il est porté, mais chacun a des caractéristiques qui les rendent uniques.

Quel type de lame ?

Une fois que vous avez choisi le style que vous souhaitez, la prochaine chose à considérer est le type de lame du sabre. Il existe différents types de lames pour les sabres japonais et chaque type offre des avantages différents. Certains types sont plus adaptés aux tâches délicates telles que la coupe des aliments tandis que d’autres sont conçus pour offrir une meilleure prise en main et une protection supplémentaire contre les coups puissants.

Assurez-vous donc de bien comprendre les avantages et les inconvénients de chaque type de lame afin de pouvoir choisir le bon sabre pour vos besoins.

Quel traitement de lame privilégier ?

Enfin, une fois que vous avez trouvé un style et un type de lame qui correspondent à vos attentes, il est important d’en savoir plus sur le traitement dont la lame est soumise.

Comment bien choisir son sabre japonais ? #3

La plupart des sabres japonais sont forgés à partir d’un mélange d’aciers différents pour obtenir une meilleure résistance et une plus grande durabilité. Les forgerons peuvent également utiliser divers traitements chimiques ou thermiques pour améliorer encore la qualité du sabre en ce qui concerne sa solidité, sa flexibilité et son tranchant. Assurez-vous donc de bien comprendre quels traitements ont été appliqués au katana avant d’acheter celui-ci.

  • Seppa pour sabre japonais "Petites dents"
    Pièces détachées pour katanas et iaïtos : entretoises en laiton situées entre la tsuba et l'habaki et entre la tsuba et le fuchi. Compatibles avec notre gamme de katanas aiguisés et de iaïtos (peut nécessiter une adaptation à la forme de la soie de la lame). Livrés par 2.  
  • L'esprit Zen dans la pratique du sabre japonais
    L'esprit Zen dans la pratique du sabre japonais Michel Coquet a passé cinq ans au Japon ce qui lui a permis d'approfondir les différents systèmes de pensée, tout en pratiquant différentes disciplines martiales. Il a écrit parmis plusieurs dizaines de livres, celui-ci qui retresse son expérience au Japon. "Le sabre, emblème national et divin au Japon, fut très tôt un attribut des divinités bouddhistes et sa fabrication l'objet d'un véritable rite. Discipline efficace de combat du samouraï, l'art du sabre est devenu un art d'auto-réalisation. Cet ouvrage retrace l'expérience de l'auteur au Japon auprès du maître Takeuchi dont l'enseignement visait à faire atteindre l'état mental de non-réflexion, le mushin. Les instructions exceptionnelles de ce maître authentique représentent un véritable trésor de sagesse pour tous ceux qui aspirent à la paix intérieure comme but de leur existence. Cet enseignement s'adresse à l'esprit et constitue en ce sens une méthode efficace pour tous les chercheurs de vérité, quelle que soit la discipline choisie pour y parvenir. Un ouvrage fondamental pour les pratiquants d'arts martiaux comme pour ceux engagées dans la voie du zen." Caractéristiques: 233 Pages ISBN-10 2846173834 ISBN-13 978-2846173834 Dimensions ‏ 21x2x14 cm Éditeur ‏ BUDO (18 novembre 2016) Auteur MICHEL COQUET