Le Taiko (prononcé ta-i-ko) est un instrument de percussion japonais qui demande à la fois du rythme, de la discipline et du physique. Grâce à une association basée près de Toulouse dont les membres souhaitent partager leur passion pour la culture du soleil levant, j’ai pu expérimenter cet art lors d’une initiation. Les membres de l’association qui ont été, le temps d’une heure, nos professeurs, sont des amateurs mais de véritables passionnés.

Le Taïko

Dès le début on nous explique la position à adopter, les gestes à faire, l’endurance dont il faut faire preuve. Par couple, le professeur nous indique le rythme à suivre pour jouer harmonieusement. Il rectifie nos gestes, nous réexplique et tout cela dans la bonne humeur.

Après une bonne demi-heure à taper sur les tambours sans aucun autre accompagnement, le professeur nous explique que l’association a fait un cd et que par conséquent, nous allons à notre tour jouer sur les morceaux de l’association. Et c’est là que tout se corse : en effet, après une demi-heure à battre le tambour, nos épaules commencent à fatiguer et la concentration commence à se perdre.

Nous devons donc redoubler d’effort pour ne pas décevoir notre «sensei » ( professeur pour les non japonisants). Il nous explique le rythme que nous allons devoir jouer sur les morceaux et lance la musique. Nous commençons timidement pour nous concentrer et surtout pour suivre le rythme.

Nous nous perdons un peu :  l’ajout d’autres instruments, les rythmes différents jouer par les personnes participant au cours et notre amateurisme nous amène font augmenter la difficulté. Mais nous continuons nos efforts et finissions par jouer en harmonie. Nous sommes fiers de nous, fatigués mais heureux. Nous avons à la fois fait un effort physique et mental. Ce fut une expérience enrichissante et si vous avez la chance de pouvoir essayer cet instrument je vous le recommande chaudement.

Infos pratiques

L’initiation d’une heure avec l’association Wakaba coute 20 euros par personne. À partir de la deuxième séance, il faut s’inscrire dans l’association pour une cotisation annuelle de 20 euros.